carte | recherche | l'aide | téléchargez | contactez nous | englishEnglish
ltbp.org : projets : rénovations d'Uvira
 
 Qu'est-ce que le PBLT?
Bureaux régionaux
Généralités
Participants
 Eléments
Calendrier
Gallerie de photos
Publications
 Programmes:
Biodiversité
Educ. Env.
Formation
Pollution
Pratiques de Pêche
Sédimentation
Socioéconomie
Syst. d'Info. Géog.
 Processus:
Convention
Prog. d'Action Strat.
 Gestion:
Coordination rég.
 Projets:
J. Mondiale d'Env.
Projet Nyanza
Rénovations d'Uvira
 Administration:
 Ressources du projet
 
 
Le Centre de Recherche en Hydrobiologie (CRH) d'Uvira a une longue et spéciale relation avec la recherche, l'exploration et la découverte de l'exceptionnelle biodiversité du lac Tanganyika. Le bâtiment massif de style colonial aux motifs de décoration artistiques comporte plus de 50 salles, dont un aquarium et un musée, des laboratoires de biologie, chimie et limnologie, des salles de cours et des bureaux, entourant tous une luxuriante cour intérieure.

Le bâtiment, construit par les Belges de 1948-1950, a été officiellement inauguré le 26 mai 1950 sous le nom de Centre de Recherche Scientifique du Tanganyika, qui était une partie de l'Institut de Recherche Scientifique en Afrique Centrale, un centre de recherche interdisciplinaire appartenant aux Belges. Une équipe de chercheurs Belges a travaillé en dehors d'Uvira dans les années 1940 et 1950 conduisant la plupart du travail de pionnier sur le lac Tanganyika, faisant entre autre des descriptions taxinomiques et des analyses biogéographiques. Leurs efforts forment encore une partie significative de la documentation primaire sur le lac Tanganyika.

Pendant la rébellion de 1964, les chercheurs expatriés ont été évacués, les équipements scientifiques pillés et une partie du bâtiment détruite.

Le 22 octobre 1975, l'Institut de Recherche Scientifique était formé par la fusion de plusieurs organismes de recherche dont l'IRSAC. Le CRH servait comme la branche hydrobiologique de cet institut. Grâce au soutien des autres bailleurs de fonds, et surtout à une continuelle présence Japonaise, les activités de recherche ont repris au CRH et le Centre est redevenu le premier Institut de recherche sur le lac Tanganyika. Dans les années 1970, 1980 et début 1990, de nombreuses expéditions internationales de recherche ont été lancées à partir de ce Centre, et beaucoup de scientifiques en provenance du Congo, du Japon, d'Europe et d'Amérique y ont effectué de la recherche.

La détérioration économique et politique des années 1990 et une autre série de rébellions ont déstabilisé le CRH et ont arrÉté la plus grande partie des travaux de recherche et de la collaboration internationale. Lorsque le Projet sur la Biodiversité du Lac Tanganyika (PBLT) a visité le CRH en 1997, le bâtiment était sans eau ni électricité, et le système d'eau ainsi que les laboratoires ne fonctionnaient pas.

Le PBLT a financé la rénovation du CRH en 1998-1999. Pendant cette période, le personnel du PBLT était occupé à faire des recherches pour les différentes composantes des études spécialisées du PBLT. En date du 21 août 1999, le personnel du CRH et du PBLT avec les autorités locales d'Uvira célébraient la rénovation et la réouverture de ce bâtiment historique. Nous espérons qu'il continuera à servir comme important centre pour explorer les richesses du lac Tanganyika pendant plusieurs années encore.
UVI Station
Bâtiment
UVIStation
Toit
UVI Station
Façade
UVI Station
Cour intérieure
UVI Station
Tour
 
|| Accueil ||
 

© 1998 - 2002 Project sur la Biodiversité du Lac Tanganyika - PNUD/GEF/RAF/92/G32

Auteurs | Réaction