carte | recherche | l'aide | téléchargez | contactez nous | englishEnglish
ltbp.org : programmes : syst. d'info. géog.
 
 Qu'est-ce que le PBLT?
Bureaux régionaux
Généralités
Participants
 Eléments:
Calendrier
Gallerie de photos
Publications
 Programmes:
Biodiversité
Educ. Env.
Formation
Pollution
Pratiques de Pêche
Sédimentation
Socioéconomie
Syst. d'Info Géog.
  Bulletin d'info.
  Bureau d'aide
  LARST
  Métabase
  Participants
  Publications
 Processus:
Convention
Prog. d'Action Strat.
 Gestion:
Coordination rég.
 Projets:
J. Mondiale Env.
Projet Nyanza
Rénovations d'Uvira
 Administration:
 Ressources du projet
 
 

SIGLes majeures activités des Etudes Spécialisées ont produit des jeux de données pertinents pour le SIG. Par exemple, les sites d'observations de l'étude de Pollution au Burundi (Fig. 3), auxquels les données de surveillance sont facilement attachées et affichées, peuvent être régulièrement montrées aux décideurs importants.

La construction des bases de données documentaire et des observations pour l'Etude Spécialisée de Biodiversité donne une ample opportunité pour intégration dans des cartes utiles (Fig. 4). Le lien entre ces bases de données et le SIG signifie que leur utilisation reste dynamique - à mesure que plus de données des observations sont intégrées, les données sont automatiquement actualisées dans le SIG.

Enfin, avec les jeux de données, des jeux de données de support ont été crées. Nous avons fait une vaste base de données de tous les noms des lieux autour de la côte dans un index, et localisé les noms des centaines de villages dans le bassin (Fig. 5).

En association avec le développement de la base de données spatiales du projet, le SIG est encouragé à s'intégrer avec les réseaux nationaux d'information environnementale existants dans chaque pays. Il devrait aussi assister dans l'appui de la communauté SIG croissante dans la région, avec plus de partage de ressources, capacités de formation et expertise dans les projets. Une base de données des contacts qui permet aux utilisateurs de trouver qui possède quelles ressources oŁ a été développée.

Dans l'ensemble, le SIG assiste dans les activités d'intégration du projet, visant à fournir une des interfaces entre les scientifiques et les décideurs. Il fait voir aux gens comment les effets de la pollution, les pratiques de pêche et la sédimentation se rapportent à la distribution et à la qualité de la biodiversité dans les lacs, et donne une sensation écrasante de l'échelle du lac, ses ressources et ses interactions.

Le SIG prend les données de toutes les sources - données des Etudes Spécialisées, données des cartes, statistiques nationales et produits des images satellite - et les documente au sein d'une base de données structurée par l'utilisation d'une métadatabase. L'interface SIG peut réagir réciproquement avec ces données, produisant des cartes, diagrammes, statistiques et modèles qui peuvent appuyer les activités identifiées dans le Programme d'Action Stratégique (Fig. 6).

 
|| Accueil ||
 
Précédent  Précédent: Page 1 de 2

© 1998 - 2002 Porjet sur la biodiversité du lac Tanganyika - PNUD/GEF/RAF/92/G32

Auteurs | Réaction